05 septembre 2006

Les phtalates: de l'histoire ancienne ?

F_te_type_Valentines_6

Bien avant les parabènes (voir billet du 22 août), les phtalates ont alimenté la polémique. Ce sont des substances très utilisées dans l’industrie pour assouplir les articles en PVC. Certaines d’entre elles sont suspectés d’être potentiellement toxiques et sont interdites depuis 1999 en Europe dans les jouets et articles de puériculture (type tétines), susceptibles d’être portés à la bouche par les bébés.
En 2002 l’analyse de 72 cosmétiques vendus sur le territoire américain a décelé leur présence dans 52 produits très connus (parfums, déodorants, vernis à ongles) alors qu’elle n’était mentionnée que sur un seul des produits.

Le département de cosmétovigilance de l’Agence française de sécurité sanitaire a indiqué à l’époque que 5 des 6 phtalates retrouvés semblent sans danger mais qu’en revanche, la présence, même à l’état de traces du DEHP (di-2-éthylhexyle) posait problème car c’est celui qui ingéré pendant la grossesse présente le plus de risques pour l’appareil génital des fœtus masculins.
Il ne s’agit donc pas de mettre tous les phtalates dans le même panier : plus un phtalate a un haut poids moléculaire, moins il est dangereux car, selon A.Laudet-Hesbert (coauteur d’un dossier sur les phtalates pour l’INRS), il a alors moins tendance à passer à travers la peau et l’appareil gastro-intestinal. En dehors du « moins tendance » qui peut faire froid dans le dos, il faut noter que le DEHP en question est interdit d’utilisation par une directive européenne et qu’il serait donc étonnant d’en retrouver dans nos cosmétiques.
Ben…moi je dis qu’une petite vérification, histoire de rassurer les futures mamans sur la santé de leur petit garçon, ça serait pas forcément plus mal. Qui s’y colle ?

Posté par Biolia à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les phtalates: de l'histoire ancienne ?

Nouveau commentaire