02 septembre 2006

Bien choisir son beurre de karite

Femme_13_tr_s_belle_africaine

On dit que Néfertiti, épouse à la beauté légendaire du pharaon Akhenaton, s'enduisait le corps de beurre de karité, un complexe qui renferme d'extraordinaires vertus réparatrices (la belle reine égyptienne se baignait aussi dans le jus d'aloès afin de conserver un teint frais et éclatant). 

Le Karité n'existe qu’en Afrique de l’Ouest où c’est surtout un produit de beauté traditionnel de la femme noire (Sénégal, Nigéria, Burkina Faso, Mali) mais également un produit alimentaire (beurre, beignets, sauces). Dans le reste du monde, son utilisation s’inverse : le beurre de karité se retrouve principalement dans l’industrie agroalimentaire, 5% seulement sont destinés à la cosmétique et à la pharmacie. De toute façon cela va bien avec ma volonté de n'appliquer sur ma peau que des produits suffisamment inoffensifs pour pouvoir être ingéré !

Botanisons quelques instants: le beurre provient du noyau des fruits d’un arbre de la savane appelé « shea » qui s’apparente un peu à un chêne, les fruits quant à eux ressemblant à des grappes de grosses olives. A l’heure actuelle il n’existe pas de culture intensive et l’arbre pousse donc tout seul, comme un grand, à l’état sauvage, sans pesticides, fertilisants ou engrais.


Il existe 3 procédés d’extraction du karité :
technique traditionnelle : les graines broyées sont mises à bouillir dans de l’eau : le beurre surnage. C’est ainsi qu’on obtenait le beurre de karité en Afrique (cette technique est encore pratiquée dans certaines régions). Pour le beurre que l’on trouve dans le commerce en Europe, même en provenance directe d’Afrique, il est obtenu de deux façons : Karit__1_pot
extraction chimique par solvant
(ex : hexane) : cette méthode maximise le rendement mais réduit les principes actifs du karité: le beurre contient encore des résidus de solvant et son pouvoir cicatrisant est considérablement diminué. Cette technique est utilisée principalement pour une utilisation alimentaire (ex : industrie chocolatière) mais également par de nombreux laboratoires cosmétiques peu regardants sur la qualité.
pression mécanique : plus chère car moins rentable que l’extraction chimique, cette technique présente l’avantage de conserver tous les principes actifs du karité.

En addition les puristes recherchent le beurre de karité non raffiné car cette étape détruit également une partie des principes actifs. Pendant le raffinage on:
désodorise pour supprimer l'odeur caractéristique du karité.

décolore pour obtenir un beurre bien blanc (le beurre brut est jaune-vert)
neutralise les acides gras pour favoriser la conservation

A haute teneur en insaponifiables (jusqu’à 7%), plein de vitamines (A, F), les propriétés du karité ne manquent pas : protection de la peau contre les intempéries (l'acide cinnamique qu'il contient protège des UV; IP4/6), cicatrisation et désinfection, amélioration de la régénération des tissus, stimulation de l’auto-protection des cellules, lutte contre les vergetures…En plus, le karité est également reconnu efficace contre les courbatures et comme décongestionnant nasal. 
Bref, vous avez compris: oubliez les crèmes et les shampooings qui en contiennent une dose infinitésimale (inversement proportionnelle à leur prix) et convertissez-vous au 100% karité. Cheveux, visage, corps, appliquez le un peu partout et vous aurez tout bon ! (Notez que le karité est à proscrire en cas d'allergie au latex car il en contient une petite quantité).


Personnellement moi je recommande le beurre de karité de  Melvita à l’essence de lavande sauvage que l’on retrouve dans les boutiques Naturalia par exemple (15,6€ les 100ml; Ecocert label "bio"): crémeux juste ce qu’il faut et en plus délicatement parfumé. Il est extrait par pression mécanique mais raffiné car je ne supporte pas l’odeur du karité au naturel (odeur de bouquetin sauvage en fin de journée): 

Melvita_karite

PS: Si vous n'aimez pas la lavande et si le packaging n'est pas un critère majeur pour vous, je conseille le beurre de karité de Bioaromes (disponible sur leur site internet par exemple). Je trouve son pot en verre très vilain mais ce détail s'oublie vite tant il est fondant, onctueux et agréablement parfumé à la vanille (entre 7€ et 9,5€ les 50ml; label Nature & Progrès).

Si pour votre blog ou votre site personnel,  vous souhaitez vous inspirer, reproduire tout ou partie de cet article: aucun souci à condition de mentionner dans votre article clairement  votre source: http://biolia.canalblog.com. Pour tout autre utilisation,  me contacter pour autorisation préalable.

Posté par Biolia à 01:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Bien choisir son beurre de karite

    Je viens juste de découvrir le beurre de Karité (acheté dans une boutique à Belleville) et je trouve ce produit miraculeux: je m'en mets absolument partout! Je fais des masques pour mes cheveux toute la nuit avec un shampoing, je m'en sers aussi comme après-shampoing, je m'en tartine les pieds, des chaussettes, et hop! à moi les pieds de bébé au petit matin...c'est génial sur les zones séches (coudes, etc) et même sur les lèvres!
    Un vrai produit miracle!

    Posté par Paulette, 02 septembre 2006 à 14:26 | | Répondre
  • Coucou Paulette, c'est vrai que le karité avec ses multiples applications ressemble au produit miracle! L'huile d'argan aussi est pas mal (je lui consacrerais un billet une autre fois). Concernant le karité, tu as une marque préférée? @+

    Posté par Biolia, 02 septembre 2006 à 18:33 | | Répondre
  • beurre de karité

    Moi aussi j'adore le beurre de karité. J'en utilise un non raffiné (sa couleur est jaune très pâle). Personnellement, je trouve son odeur agréable et légère : ça sent la sève de plante. Le mien vient de la boutique codina dans le 15ème à Paris. Etant satisfaite de celui là, je n'en connais pas d'autres. Dans tous les cas, je le recommande !
    Merci pour ce super blog !

    Posté par mimi, 18 janvier 2007 à 07:32 | | Répondre
Nouveau commentaire